Comment adopter un chat dans un refuge ?

adopter un chat dans un refuge
adopter un chat dans un refuge
Adopter un chat dans un refuge est un acte engagé et bénéfique. En plus de faire le bonheur d’un minou, cette démarche lutte contre la marchandisation des animaux. Le futur maître est responsabilisé en prenant conscience d’adopter plutôt que d’acheter. Malheureusement, les chats abandonnés sont victimes de leur réputation. Souvent considérés comme des animaux instables et peu sociables, les futurs adoptants privilégient les animaux issus d’élevages, dépourvus de passé. Pourtant, adopter un minou dans une association présente bien des avantages.

7 bonnes raisons d’adopter un chat dans un refuge

1. Adopter un chat dans un refuge, c’est sauver une vie. Celle du minet qui pourra être accueilli à son tour au sein de l’association. Les refuges manquent cruellement de place face au nombre croissant de chats abandonnés chaque année. En adopter un, c’est donner une chance à un malheureux qui est à la rue et qui viendra prendre la place de votre nouveau protégé.

2. Au sein d’un refuge, vous pourrez choisir un petit compagnon en pleine forme, mignon à craquer et très câlin. Ou bien vous pourrez décider d’offrir un foyer à un minou laissé pour compte. Trop vieux, malade ou ne correspondant pas aux critères de beauté habituels, les associations accordent une chance à tous les chats. Il ne tient qu’à vous de faire une bonne action dont vous pourrez être fier et qui vous apportera toute la reconnaissance d’un chat aimant.

3. Les organisations qui viennent en aide aux chats abandonnés luttent activement contre la surpopulation féline. Contrairement aux élevages et aux particuliers, les refuges s’assurent que chaque chat adopté sera stérilisé dans les six mois suivant l’adoption. Cette mesure permet de lutter efficacement contre la recrudescence de chats errants et donc, contre la misère animale.

4. Une grande diversité de chats s’offre à vous lorsque vous pénétrez dans un refuge. Des chatons, des chats adultes, des séniors. De pure race ou croisés, poils courts ou angoras, vous n’aurez que l’embarras du choix. Mais ce qui prime en matière d’adoption, c’est le coup de cœur. Il n’est pas rare de voir des personnes venues chercher un persan, repartir avec un chat tigré très commun qui les a complètement charmées.

5. L’avantage financier n’est pas négligeable lors de l’adoption d’un chat au sein d’un refuge. Les associations qui œuvrent pour la cause animale bénéficient de tarifs avantageux auprès des vétérinaires. En tant qu’adoptant, vous profitez donc de coûts réduits pour la stérilisation, la vaccination et l’identification de votre nouveau compagnon. Votre participation financière est de l’ordre de 80 à 190€, elle s’élève à plus de 300€ en moyenne, uniquement pour les frais vétérinaires, si vous ne passez pas par une association.

6. Adopter un chat dans un chenil, c’est adopter en toute connaissance de causes. L’employé, qui se chargera de vous renseigner sur votre futur compagnon, a tout intérêt à être le plus franc et transparent possible. Une adoption réussie limite les risques de voir le chat revenir au refuge sous prétexte qu’il ne convient pas à sa nouvelle famille. Vous serez donc averti en cas de problème comportemental ou physique. La personne qui se chargera de l’adoption pourra également vous renseigner sur le passé et les habitudes de votre futur matou, et vous orienter sur votre choix. Si vous vivez en appartement, si vous avez des enfants ou d’autres animaux, on vous proposera uniquement des chats susceptibles de s’adapter à votre environnement.

7. Finalement, adopter un chat dans un refuge, c’est avant tout une démarche qui vient du cœur. C’est refuser de laisser des êtres vivants dans la misère et vouloir faire le bonheur d’un matou en même temps que le sien. Tant qu’il y aura des personnes assez insensibles pour abandonner un animal, il y aura des âmes charitables pour venir en aide à nos amis les bêtes.